Vin
Gastronomie
Histoire
Architecture
Vélo
Musique

Vin

Le parcours d'un amoureux du vin passe inévitablement par la Bourgogne. Ce vignoble est une source inépuisable de découvertes et d'émotions. Aujourd'hui plus que jamais, à l'heure du tout standardisé, il revendique ardemment sa complexité. Le vignoble bourguignon est une mosaïque composée de plus d'une centaine d'appellations, certaines pas plus grandes qu'un confortable jardin. Parmi ces AOC, 33 grands crus. Vous en découvrirez quelques-uns, situés à quelques centaines de mètres seulement du Montrachet. Précisément les grands crus de la famille Montrachet : Chevalier-Montrachet, Bâtard-Montrachet, etc. Ils constituent les vins blancs les plus célèbres au monde.

Mais le Montrachet est aussi situé à une dizaine de minutes seulement de grands vignobles producteurs de vins rouges : Volnay, Pommard, etc.

Qualifié parfois de compliqués, les vins de Bourgogne savent aussi être parfaitement transparents pour qui a compris leur logique. Celle-ci se résume en peu de mots : faire naître des vins de terroir. Des vins qui sauront exprimer l'originalité de leurs origines. Une logique qui contribue à les rendre unique. Ces terroirs sont mis en valeur par vignerons consciencieux et souvent désireux de faire partager des moments de convivialité aux visiteurs qui poussent la porte de leur cave.

Gastronomie

La Bourgogne est incontestablement une terre de saveurs. A l'image de ces célèbres vins, la gastronomie bourguignonne est une cuisine où l'authenticité, la tradition et le respect des produits sont à l'honneur.

Une originalité qui a permis aux spécialités bourguignonnes d'être reconnues à travers le monde.

Des chefs comme Bernard Loiseau, Marc Meneau, Jacques Lameloise, Jean-Michel Lorain, marquent ou ont marqué leur époque.

Une réussite de la haute gastronomie qui s'appuie aussi sur une solide tradition culinaire populaire : les escargots de Bourgogne, le boeuf bourguignon, le coq au vin, les oeufs en meurette ou encore le jambon persillé sont parmi les plats les plus connus.

Cette originalité s'appuie aussi sur la production de produits locaux biens typés : le boeuf du Charolais, la volaille de Bresse, la moutarde de Dijon, la truffe grise, le pain d'épice,  les liqueurs (la plus connue étant issue du cassis et produite grâce à une variété locale), etc.

Et bien sûr quelques fromages aux caractères affirmés : L'Epoisses, Le Cîteaux, le Soumaintrain, les fromages de chèvre du Mâconnais, etc.

Histoire

Des premières plantations de vignes gallo-romaines à la naissance des appellations d'origine contrôlée, l'histoire de la Bourgogne est intiment liée à celle de son vignoble. La découverte, en 2009, des traces d'un vignoble antique à Gevrey-Chambertin à prouvé que la vigne s'épanouissait en Bourgogne dès les premières heures de notre ère.

Le moyen-âge voit naître successivement les abbayes de Cluny et de Cîteaux, mouvements de réforme monastique sans précédent. Les deux célèbres abbayes furent pendant plusieurs siècles tout à la fois des foyers de science, de pensée réformatrice, des centres d'activité économique et sociale, artistiques et même politiques de premier ordre pour toute l'Europe.

Les moines sont aussi connus pour être de remarquables vignerons et développent une viticulture de qualité.

En 1352, les Valois font main basse sur ce duché qui attise les convoitises. Sous l'influence d'une dynastie ducale exceptionnelle, la Bourgogne va se tailler une place dans la cour des grands. Ces ducs s'autoproclameront « Seigneurs des meilleurs vins de la chrétienté ».

Plus tard, la révolution française rebat les cartes. Elle est à l'avantage des bourgeois et des négociants. Grâce à ces derniers, la réputation des vins de Bourgogne gagne du terrain partout dans le monde. La crise du phylloxéra (un puceron ravageur) viendra, à la fin du XIXe siècle, donner un coup d'arrêt à une période très prospère. De cette crise naitra la volonté des producteurs de se protéger des fraudes. En 1935 naissent les appellations d'origine contrôlées. Depuis, les liens qui unissent les bourguignons et leurs terroirs n'est allé qu'en se renforçant. 

Architecture

Beaune et les Hospices

Beaune mérite son titre de capitale des vins de Bourgogne. Une grande partie des maisons de négoce les plus prestigieuses de la région ont leur siège à Beaune : Louis Latour, Bouchard Père et Fils, Joseph Drouhin, Albert Bichot, etc. Le magnifique Hôtel-Dieu, construit au temps de la splendeur du duc Philippe le Bon est, avec son célèbre toit aux tuiles vernissées, un incontournable de toute visite dans la région. Mais les visiteurs trouvent aussi beaucoup de plaisir à se promener dans les rues au caractère médiéval remarquablement préservé. Un parcours immanquablement jalonné par les nombreux bars à vin, cavistes, restaurants qui font aussi la saveur de Beaune...

www.beaune-tourisme.fr

 

Château du Clos de Vougeot

S'il est un haut-lieu des grands vins de Bourgogne, c'est bien le Château du Clos de Vougeot. Situé au coeur de la route des Grands Crus de la côte de Nuits, il accueille les amateurs d'histoire, d'architecture ou de vin...

Il doit son existence aux moines de l'abbaye de Cîteaux. Ces derniers construisirent, au  XIIème siècle et  au milieu des vignes, des bâtiments d'exploitations viticoles. L'édifice fut complété au XVIème par un corps de logis dans le plus pur style Renaissance.

Ce monument historique d'exception est aussi le Chef-d'Ordre des Chevaliers du Tastevin. La plus célèbre des Confrérie vineuse au monde.

www.closdevougeot.fr

 

Abbaye Cluny

Un pan entier de l'histoire de la Bourgogne est inscrit dans les murs de l'abbaye bénédictine de Cluny. Elle a étendu son rayonnement et son influence sur toute l'Europe au Moyen Âge. Son église abbatiale fut la plus vaste de toute la Chrétienté occidentale avant la construction de Saint-Pierre de Rome.  

Après neuf siècles de présence des moines, le site offre aujourd'hui encore un patrimoine remarquable : de nombreux bâtiments monastiques, un musée d'Art et d'Archéologie abritant des oeuvres marquantes de la sculpture civile romane, un bourg riche en maisons romanes et gothiques, deux églises, un majestueux Hôtel-Dieu ainsi qu'un superbe panorama du haut de la Tour des Fromages.

www.cluny-tourisme.com

 

Les villages viticoles

On le nomme souvent les « Champs-Elysées de la Bourgogne » : parcourir la Côte de Beaune ou la Côte de Nuits, c'est traverser des villages qui ont donné leurs noms aux plus célèbres appellations de la région : Pommard, Meursault, Chambolle-Musigny, etc. Les terroirs bourguignons affirment leurs caractères jusque dans l'architecture des maisons du vignoble. Habitations sobres mais soigneusement finies ou grandes exploitations sur cours fermées.  Beaucoup abrite des producteurs du cru et ouvre volontiers leurs caves aux amateurs de vins de caractère. Ces villages aussi sont des points départs vers des balades, à pied ou en vélo, dans les vignes.

Vélo

La Bourgogne est le royaume enchanté de la petite reine. En février 2014, le magazine touristique AFAR, l'un des plus importants aux Etats-Unis, l'a tout simplement désignée comme étant la meilleure région au monde pour faire du cyclotourisme dans les vignes.

Une distinction récompensant notamment le Tour de Bourgogne à Vélo : 800 kilomètres balisés réservés aux cyclistes et cyclotouristes. Découpé en cinq itinéraires majeurs, il est constitué de voies vertes et de véloroutes situées le plus souvent le long des canaux sur les chemins de halage, sur d'anciennes voies ferrées ou encore à travers les vignobles. A chaque kilomètre ou presque, une surprise : un château, une chapelle, une auberge, un site naturel splendide...

Exemple de parcours : la « Voie des Vignes » entre Beaune et Santenay. Ce parcours, dont le tracé passe à quelques dizaines de mètres de notre hôtel, sillonne un site exceptionnel protégé : la Côte méridionale de Beaune. Cette véloroute traverse douze communes jusqu'à Remigny, en Saône-et-Loire. Un classement qui prend en compte le front de côte, adouci par de larges versants de vignobles, ponctués de villages aux noms mondialement réputés : Pommard, Volnay, Meursault... Et donc Puligny-Montrachet !
En savoir plus

Vous pourrez poursuivre, un peu plus au sud par une balade sur la « Voie Verte » de Saône-et-Loire. Aménagée sur 31 kilomètres, le long du Canal du Centre, elle permet de circuler librement à bicyclette mais aussi à pied ou en roller. Elle longe le Canal du Centre de Saint Léger-sur- Dheune jusqu'à Chalon-sur-Saône. Plus de 10 villes et villages sont à découvrir. Elle permet d'apprécier le charme du canal verdoyant sur laquelle circulent des bateaux et de découvrir la Côte Chalonnaise sous un nouvel angle. Pas moins de six boucles, aux difficultés variables, balisées sont rattachées à cet itinéraire pour découvrir au meilleur rythme paysages et patrimoines de la Bourgogne du Sud.
En savoir plus

Musique

Jazz, classique, variété, le vignoble bourguignon est le théâtre de très nombreux concerts, festivals et autres évènements musicaux. Le Montrachet est le point de départ idéal vers ces manifestations, où bien souvent la musique et vin jouent des accords majeurs. Voici quelques idées.

 

Vin et musique au Clos de Vougeot (21)

Depuis 2008, ce festival est devenu un incontournable des mélomanes classiques. Les interprètes les plus prestigieux, comme les solistes du Metropolitan Opéra de New York, trouvent auprès du vénérable et emblématique Château du Clos Vougeot un site d'exception. Chaque représentation est précédée d'une dégustation. Il se déroule fin juin.
www.musiqueetvin-closvougeot.com

 

Les Musicaves à Givry (71)

Ce festival célèbre le mariage des musiques du monde, musiques classiques ou rock avec les vins de Givry. Les concerts sont accompagnés de dégustations. Un "voyage" des plus savoureux et contrasté au coeur de la Bourgogne. Ces soirées ont lieu dans des domaines viticoles ou à l'Eglise de Poncey. Il se déroule fin juin.
www.lesmusicaves.fr

 

Les Grandes Heures de Cluny (71)

Du mois de juin à août, le Festival des Grandes Heures de Cluny accueille de nombreux concerts classiques mais aussi de musiques contemporaines. Ils se tiennent  dans différents lieux de la fameuse Abbaye de Cluny.  Les partenaires de cette manifestation, viticulteurs régionaux ou encore l'interprofessionnel des vins de Bourgogne, invitent les auditeurs à déguster quelques crus sélectionnés après chacun des concerts.
www.grandesheuresdecluny.com

 

Jazz à Couches (71)

Ce festival de jazz est présent dans le paysage musical bourguignon, depuis une trentaine d'années. Quelques-unes des plus grandes figures de ce courant musical s'y sont produites. Les sites du Château de Marguerite de Bourgogne ou du Prieuré Saint-Martin sont de remarquables écrins pour apprécier la programmation. Les vins locaux y sont bien-sûr aussi à l'honneur. Il se déroule début juillet.

 

Festival de Bach à Bacchus (21)

Le festival Bach à Bacchus a été fondé en 1986 par le pianiste, de réputation internationale, Yves Henry avec l'aide d'une poignée de vignerons. Quelques-uns des plus grands interprètes  classiques y ont posé leurs instruments. Les concerts se tiennent dans des lieux prestigieux comme le Château de Meursault. Des découvertes guidées de Meursault et de son vignoble, ainsi que par des découvertes oenologiques sont proposées. Il se déroule fin juillet.

 

Festival de musique au Chambertin (21)

Du 19 septembre au 5 octobre

De la fin septembre à début octobre, Musique au Chambertin, propose trois week-ends d'alliance de la musique et du vin. Mélange des genres et des cultures : musique classique, jazz, variété française... Accompagnés de dégustations d'après concerts, entractes gourmands, matinées oenologiques, etc.
www.ot-gevreychambertin.fr

 

Jazz à Beaune (21)

Jazz et grands vins de Bourgogne sont réunis dans ce festival. Concerts et dégustations sont en effet au programme de deux week-ends, l'un en septembre, l'autre en octobre. De quoi mettre du swing dans l'air, à l'heure où la Bourgogne est généralement en pleines vendanges...
www.jazzabeaune.fr